Tout est une question de style

Danny Davis fait partie de ces snowboardeurs que j’apprécie énormément. C’est probablement aussi l’un des riders les plus respectés, et je voulais vous faire partager ses mots:

La façon dont je vois les choses? Le style est la clé dans le snowboard. Quand je regarde, les tricks des autres riders, je veux voir du style, je ne veux pas que tous les tricks se ressemblent, et je pense que c’est ce qui est en train d’arriver au snowboard, ou du moins en compétition. Les gamins apprennent des tricks juste pour les apprendre et passer au prochain, il n’y a pas… Vous savez, le style, c’est la finesse, et l’émotion que vous mettez dans votre trick, et beaucoup de gamins oublient cette étape aujourd’hui. C’est juste… Un 900, un 1080, quoi d’autre? Ils ne se soucient pas de rajouter un crail cool ou un boned out indy. Ça se perd dans la nouvelle génération. Il y a encore des gamins qui font encore ça, Ben Ferguson par exemple. Et il y a les légendes, les gars comme Terje (Haakonsen), Nicolas (Müller) ou Gigi (Rüf). On voit toute l’émotion qu’ils mettent dans leurs tricks, c’est leur style et c’est pour cela que c’est leur style, c’est leur finesse et leur façon de réaliser le trick. Je pense que les gamins d’aujourd’hui doivent suivre les traces de ces gars, regarder des mecs qui ont un bon style et réaliser que ce n’est pas juste faire un trick, c’est réaliser un trick de la manière la plus cool et qui leur correspond le plus. Je pense que les riders qui ont le meilleur style sont ceux qui sont le plus touchés par ces émotions, et qui s’efforcent à en rajouter dans leurs tricks au lieu de simplement faire un trick et en essayer un autre. Votre style vous définit. Ne copiez pas les autres.

Ces mots s’appliquent au snowboard, et pourtant, il me semble qu’ils peuvent s’appliquer à toutes les sports de glisse, que ce soit le surf, le skate, le freeski. Ce n’est pas pour rien qu’une des épreuves que partagent snowboard et freeski s’appelle le slopestyle, on retrouve dedans le mot style.

C’est bien de repousser sans cesse ses limites, mais tant qu’à faire, autant le faire avec style et créativité.

NDLR: Traduction approximative 😉

J'aime les bonnes sessions dans la poudreuse bien fraîche, les "go-fast" à l'océan pour surfer la journée, et rider mon cruiser dans toutes les villes du monde.

2 Comments

Leave a Reply